Actualités

  • 20/11/2016

    La Banque mondiale estime que les inondations, tempêtes, séismes et tsunamis plongent chaque année 26 millions de personnes dans la pauvreté. (article de Laetitia Van Eeckhout)

  • 16/11/2016

    Ce guide présente les outils techniques et juridiques existants pour prendre en compte la protection et la sauvegarde du climat dans les achats publics. Il présente de manière didactique, sous la forme d’un guide fonctionnel et thématique où chacun peut trouver l’information pertinente en fonction de son interrogation, les notions et compétences complémentaires à associer pour prendre en compte ces objectifs et notamment pour réduire l’empreinte carbone, ainsi que les techniques d’achat et...

  • 12/11/2016

    L’un des points les plus délicats dans le calcul socioéconomique réside dans la prise en compte des risques. Les projets et politiques destinés à prévenir les risques naturels et sanitaires devraient aussi faire l’objet d’évaluations socioéconomiques aussi précises que possible.

  • 12/11/2016

    L'économie écologique renverse la perspective : la sphère économique ne peut prétendre englober l'environnement, au contraire, c'est elle qui est, de fait, insérée dans la biosphère. C'est la voie qu'explorent les auteurs de ce numéro 69 de L'Économie politique. Croisant les apports des sciences de la nature et des sciences sociales, cette approche pluraliste forge des concepts et des outils pour affronter les défis environnementaux contemporains.

  • 05/11/2016

    La dette écologique est un concept politique qui vise à faire reconnaître la nocivité des modes de production et de consommation fondés sur l’extraction de ressources naturelles et leur échange dans le cadre d’une économie de marché. On la réduit souvent à la responsabilité financière qui en découlerait pour les États industrialisés. Pourtant, ceci ne correspond qu’à un versant de la dette écologique. Si réparer est une fonction fondamentale du droit, celui-ci doit aussi pouvoir énoncer des...

  • 05/11/2016

    La revue Vertigo vient de publier un numéro intitulé “Services écosystémiques et gestion durable de cours d’eau : opportunités et incertitudes” (Hors-série 25, 2016).
    Au sommaire :
    - Origine et usages de la notion de services écosystémiques : éclairages sur son apport à la gestion des hydrosystèmes ;
    - L’évaluation par les services écosystémiques des rivières ordinaires est-elle durable ? ;
    - Pourquoi et comment faut-il sauver la sécurité hydrique ? ;
    - A five-...

  • 23/10/2016

    Les emplois verts représentent-ils un gisement d’opportunités pour résoudre le chômage, notamment des jeunes ? De prime abord, on semble encore loin du compte (voire du conte…). Ainsi, en France, la part de la surface cultivée attribuée à l’agriculture biologique représente moins de 5 % ; les emplois verts sont estimés à quelque 0,5 % des emplois, et les emplois verdissants à près de 14 %. Pourtant, la transition écologique participe d’un nouvel ordre du monde, souvent à pas discrets, que ce...

  • 15/10/2016

    Si l’accord de Paris sur le changement climatique (COP 21) peut être vu comme une reconnaissance des limites biophysiques de la Terre, les respecter demeure un défi sous-estimé. Nos sociétés, et en leur sein les sciences de la conservation, qui traite les effets des activités humaines sur les espèces et les écosystèmes, ont essayé de résoudre ce défi : économie verte basée sur la croissance, technologie comme moyen de corriger ces effets. Des chercheurs du Centre d’écologie fonctionnelle et...

  • 25/09/2016

    Le consortium du projet WaterPiPP, piloté par l'Office International de l'Eau, a développé plusieurs outils de formation destinés aux acheteurs publics du secteur de l'eau. Un guide pratique pour la mise en œuvre des procédures d'Achats Publics Innovants (API) ainsi qu'un cours en ligne intitulé "Comment mettre en œuvre des procédures d’Achats Publics Innovants (API) dans le secteur de l’eau ?" sont désormais disponibles en téléchargement en quatre versions différentes (Français, Anglais,...

  • 18/06/2016

    Après l’avoir estimé dans un premier temps à 900 millions puis à 1,4 milliard d’euros, l’Association française de l’assurance (AFA) a chiffré le 17 juin le coût des dommages liés aux intempéries survenues entre fin mai et début juin en France « autour d’un milliard d’euros ».

Pages