Valorisation économique des usages non-énergétiques de l'eau sur le Lot

Présentation générale
Auteur(s): 
Jean-Pierre Amigues
Organismes: 
INRA LEERNA
Commanditaire: 
EDF
Date de publication: 
2001
Pays: 
France
Langue: 
Français
Bassin: 
Résumé de l'étude: 
Domaines de l'étude
Type d'eau: 
Bien et services: 
Usages: 
Commentaire usages: 
Navigation de plaisance (houseboat)
Agresseur environnemental spécifique: 
Débit faible et variable, lié à la production hydroélectrique
Source du facteur d'agression: 
Chronique, avec variations saisonnières
Etat des eaux initial: 
Cours d'eau de plaine, se prêtant à l'activité «navigation de plaisance», mais avec des difficultés liées à un débit parfois insuffisant. Le Lot est classé Masse d'Eau Fortement Modifiée.
Etat des eaux final: 
Sans objet
Matériel et méthodes
Type d'étude: 
Primaire
Année des données: 
1999
Echantillon: 
45 personnes pratiquant le houseboat (interrogées sur site)
Revenu moyen de l'échantillon: 
4.280 € 2006/ ménage/ mois (3.800 €1999/ ménage/ mois)
Véhicule de paiement: 
Sans objet
Question posée: 
Sans objet
Résultats et fiabilité
Valeurs estimées: 
Si le nombre de jours navigables est supérieur à 5 en une semaine : surplus moyen (bénéfice total) de 444 ? 1999/ semaine de location de bateau. Si le nombre de jours navigables est de 3,5 en une semaine : surplus moyen (bénéfice total) de 64 ? 1999/ semaine de location de bateau.
Biais: 
Beaucoup de sites substituts très dispersés pour le houseboat (aucun individu interrogé n'est un pratiquant régulier sur le site d'enquête). Beaucoup de visites à but multiple dans le Lot (autres activités pratiquées durant la location ; nombre de jours navigués inférieur à la durée de location) : le surplus estimé correspond davantage au surplus de vacances dans le Lot comprenant une semaine de location de bateau. Stratification endogène et troncature en zéro des valeurs non prises en compte.
Commentaires: 
Le surplus estimé correspond au bénéfice total lié à la pratique de l'activité sur le Lot tel qu'il était lors de la période d'enquête (à l'état des eaux initial). Le bénéfice lié à une modulation différente du débit par le barrage (pour étendre la pratique de la navigation de plaisance au printemps et en automne) est ensuite estimé grâce au nombre de semaines supplémentaires de pratique auxquelles est appliqué le surplus estimé.