L'évaluation d'une politique de protection de la biodiversité des forêts riveraines de la Garonne

Sous-titre: 
Consentement à Payer de la population pour la protection de la diversité biologique
Présentation générale
Auteur(s): 
Jean-Pierre Amigues, Brigitte Desaigues
Texte de l'étude: 
Type de document: 
Rapport de contrat pour le G.I.P. Hydrosystèmes
Organismes: 
INRA LEERNA
Date de publication: 
1998
Pays: 
France
Langue: 
Français
Bassin: 
Résumé de l'étude: 
Domaines de l'étude
Type d'eau: 
Bien et services: 
Commentaire usages: 
Maintien et développement des écosystèmes, patrimoine en biodiversité
Agresseur environnemental spécifique: 
Aménagement du système fluvial, activités économiques et humaines (urbanisation, endiguement, exploitation de gravières, développement de l'agriculture et de la sylviculture)
Source du facteur d'agression: 
Chronique
Etat des eaux initial: 
Cf état final
Etat des eaux final: 
Protection de la biodiversité des forêts riveraines de la Garonne (sur un tronçon de 70km) à travers la création de réserves naturelles, l'interdiction de l'accès de certains sites, l'utilisation de techniques agricoles moins polluantes, le gel des terres en bordure de la Garonne.
Matériel et méthodes
Type d'étude: 
Primaire
Année des données: 
1996
Echantillon: 
402 individus interrogés
Revenu moyen de l'échantillon: 
« Accepteriez-vous de payer une somme d'argent par an et ce pendant 5 ans pour la préservation de la diversité biologique des forêts riveraines de la Garonne de Toulouse à Moissac, en plus des impôts locaux que vous payez déjà ? »
Véhicule de paiement: 
Impôts locaux (taxe d'habitation)
Question posée: 
« Accepteriez-vous de payer une somme d'argent par an et ce pendant 5 ans pour la préservation de la diversité biologique des forêts riveraines de la Garonne de Toulouse à Moissac, en plus des impôts locaux que vous payez déjà ? »
Résultats et fiabilité
Valeurs estimées: 
CAP (bénéfice marginal) de 10 à 22 ? 1996/ ménage/ an
Biais: 
Biais lié à l'évaluation du bien environnemental (peu familier des personnes interrogées). Biais d'inclusion. Effet de don constaté.
Clé d'extrapolation: 
250.000 ménages résidents