L'évaluation d'une politique de protection de la biodiversité des forêts riveraines de la Garonne

Sous-titre: 
Consentement à Recevoir des propriétaires pour la mise en place du programme de protection de la diversité biologique
Présentation générale
Auteur(s): 
Jean-Pierre Amigues, Brigitte Desaigues
Type de document: 
Rapport de contrat pour le G.I.P. Hydrosystèmes
Organismes: 
INRA LEERNA
Date de publication: 
1998
Pays: 
France
Langue: 
Français
Bassin: 
Domaines de l'étude
Type d'eau: 
Bien et services: 
Commentaire usages: 
Maintien et développement des écosystèmes, patrimoine en biodiversité
Agresseur environnemental spécifique: 
Aménagement du système fluvial, activités économiques et humaines (urbanisation, endiguement, exploitation de gravières, développement de l'agriculture et de la sylviculture)
Source du facteur d'agression: 
Chronique
Etat des eaux initial: 
Cf état final
Etat des eaux final: 
Mise en jachère ou en réserve d'une bande de 50m de large en bordure du fleuve (sans obligation d'entretien) pour préserver la biodiversité
Matériel et méthodes
Type d'étude: 
Primaire
Année des données: 
1997
Echantillon: 
95 réponses sur 400 propriétaires recensés et contactés
Véhicule de paiement: 
Prime monétaire
Résultats et fiabilité
Valeurs estimées: 
CAR (bénéfice marginal) de 210 ? 1997/ ha/ an
Biais: 
CAR peu utilisé
Commentaires: 
Cette valeur est assez difficilement transférable car elle est fortement ancrée dans un contexte (elle dépend des pressions sur le site d'étude, des contraintes proposées aux propriétaires, et également des enjeux liés à l'agriculture locale). La valeur moyenne de CAR représente en fait deux réalités : d'une part les agriculteurs avec un CAR moyen de 380 à 460 €1997/ha/an, et d'autre part les « non-agriculteurs » (pour la plupart des propriétaires forestiers) avec un CAR moyen de 13 à 43 €1997/ha/an. Ces deux valeurs ne semblent pas avoir été bâties de la même façon : elle s'apparente davantage à un calcul de perte de production pour les agriculteurs, alors qu'il s'agirait d'une baisse d'utilité pour les autres propriétaires.