Evaluation des dommages des marées noires : une illustration à partir du cas de l'Erika et des pertes d'agrément des résidents

Présentation générale
Auteur(s): 
François Bonnieux et Pierre Rainelli
Texte de l'étude: 
Type de document: 
Article dans la revue Economie et Statistique
Organismes: 
INRA Rennes
Date de publication: 
2002
Pays: 
France
Langue: 
Français
Résumé de l'étude: 
Domaines de l'étude
Type d'eau: 
Bien et services: 
Agresseur environnemental spécifique: 
Risque sanitaire de consommation de coquillages
Source du facteur d'agression: 
Accidentel (marée noire)
Etat des eaux initial: 
Classement du site en zone B (risque faible) ou C (risque élevé), classes de qualité d'eau définies par la directive 91/492/CE
Etat des eaux final: 
Sans objet
Matériel et méthodes
Type d'étude: 
Primaire
Année des données: 
2000
Echantillon: 
501 individus (sur site)
Revenu moyen de l'échantillon: 
1.740 € 2006/ ménage/ mois (1.570 €2000/ ménage/ mois)
Véhicule de paiement: 
Sans objet
Question posée: 
Sans objet
Résultats et fiabilité
Valeurs estimées: 
Surplus moyen (bénéfice total) de 55 ? 2000/ visite/ pêcheur, soit 850 ? 2000/ an/ pêcheur (moyenne de 15,5 visites/pêcheur/an)
Biais: 
Stratification endogène non prise en compte. Rien n'est précisé sur la troncature en zéro des valeurs.
Commentaires: 
75% des individus ayant abandonné la pêche à pied (à cause de la marée noire) pratiquent des activités substituts.