Evaluation des coûts et bénéfices de l'amélioration de la qualité des eaux de la nappe d'Alsace (Assessing the costs and benefits of groundwater quality improvement in the Upper Rhine valley quaternary aquifer (France))

Sous-titre: 
Evaluation d'une amélioration de la qualité de la nappe d'Alsace à un niveau naturel
Présentation générale
Auteur(s): 
Stéphanie Aulong, Jean-Daniel Rinaudo, Hélène Bouscasse
Texte de l'étude: 
Type de document: 
Rapport pour le programme de recherche européen BRIDGE (Background cRiteria for the IDentification of Groundwater thrEsholds)
Organismes: 
BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières)
Commanditaire: 
Commission Européenne (programme de recherche BRIDGE)
Date de publication: 
2006
Pays: 
France
Langue: 
Anglais
Bassin: 
Résumé de l'étude: 
Domaines de l'étude
Type d'eau: 
Agresseur environnemental spécifique: 
Solvants chlorés, dont les sources sont ponctuelles et dispersées (industries, sols pollués, ménages). Les solvants chlorés sont notamment présents dans les dissolvants, enduits et peintures. Ils sont par ailleurs volatiles et peu solubles (ce qui explique leur persistance dans les sols).
Source du facteur d'agression: 
Chronique
Etat des eaux initial: 
Présence de solvants chlorés sur une grande partie de la nappe, avec des dépassements des seuils de potabilité en certains points : * Au moins un des trois solvants chlorés les plus courants (trichloro-éthylène, tétrachloro-éthylène, 111-trichloro-éthane) était présent dans 38% des 956 points de mesure français et allemands en 1997. * Les concentrations mesurées sont les suivantes (cette situation était quasiment la même en 1997 et 2003) : - < 0,2 µg/L pour 70% des points de mesures, - de 0,2 à 10 µg/L pour 25% des points de mesures, - > 10 µg/L (valeur seuil de potabilité) pour 5% des points de mesures.
Etat des eaux final: 
La qualité naturelle de la nappe d'Alsace est restaurée, en retirant la quasi-totalité des solvants chlorés actuellement présents dans la nappe. Il est supposé que des actions de lutte contre les nitrates et les pesticides sont entreprises par ailleurs – et que la restauration de la qualité naturelle de la nappe est ainsi seulement liée aux solvants chlorés.
Matériel et méthodes
Type d'étude: 
Primaire
Année des données: 
2006
Echantillon: 
668 données exploitables (dont 236 usagers de la nappe en milieu rural, 250 usagers de la nappe en milieu urbain, 128 ménages non alimentés en eau potable par la nappe d'Alsace et 54 qui n'ont pas tenu à donner leur localisation).
Revenu moyen de l'échantillon: 
Environ 2.500 €/ménage/mois (estimé à partir des données de l'étude)
Véhicule de paiement: 
Augmentation de la facture d'eau
Question posée: 
« Le programme de restauration de la qualité de l'eau décrit ci-dessus peut être intensifié pour restaurer la qualité naturelle de la nappe phréatique en retirant la quasi-totalité des solvants chlorés actuellement présents dans la nappe. […] Pensez qu'il soit important de rétablir la qualité naturelle de l'eau dans la nappe phréatique d'Alsace ? Vous semble-t-il réaliste de rétablir cet état naturel ? Accepteriez-vous, par principe, de contribuer financièrement à ces actions pour rétablir cet état naturel ? [Si oui] quel montant maximum accepteriez-vous de payer chaque année et pendant 10 ans en plus du montant déclaré précédemment pour aller au-delà de la qualité “eau potable” et retrouver l'état naturel de la nappe ? »
Résultats et fiabilité
Valeurs estimées: 
CAP (bénéfice marginal) de 34,5 à 50 ? 2006/ménage/an pendant 10 ans (selon modèle) à comparer à la moyenne observée de 76 ? 2006/ménage/an pendant 10 ans (indifféremment pour les usagers en milieux rural et urbain et les non-usagers de la nappe)
Biais: 
Biais d'auto-sélection lié au mode d'enquête (par courrier). Il est difficile d'isoler les solvants chlorés parmi les autres polluants (nitrates et pesticides notamment). C'est une limite méthodologique notable : les résultats obtenus pourraient correspondre au changement d'état de la nappe dans son ensemble, pour tous les polluants. Biais lié à l'évaluation du bien environnemental : les eaux souterraines sont un bien environnemental peu connu des ménages en général. Le biais est probablement minimisé du fait du caractère emblématique de la nappe, plutôt connue des alsaciens ). Ceci a pu induire un biais d'inclusion. Ce scénario relatif à la valeur de la restauration de la qualité naturelle de la nappe d'Alsace n'est pas forcément limité à une valeur de non-usage. La valeur obtenue peut contenir une valeur d'usage, qui correspondrait à l'intérêt d'une plus grande sécurité dans la consommation de l'eau du robinet, au-delà du respect de la norme (pour soi ou des personnes plus fragiles).
Clé d'extrapolation: 
Catégorie socioprofessionnelle. La population de la région Alsace est de 1.759.000 habitants (dont 1 millions de personnes environ vivent au-dessus de la nappe d'Alsace), soit 735.000 ménages (INSEE 2006). Compte tenu des différences entre l'échantillon d'enquête et la population alsacienne, l'agrégation des valeurs unitaires a été réalisée par catégorie socioprofessionnelle, sur la base des modèles explicatifs.